Luka Magnotta veut être transféré dans une prison avec moins de sécurité.

L'air de la Côte-Nord ne lui fait pas du tout !

Ayoye

Luka Rocco Magnotta, qui a fait la manchette après avoir tué, puis dépecé un étudiant chinois, veut changer de prison. L'assassin aimerait quitter celle de Port-Cartier pour un établissement à sécurité moyenne, rapporte le Journal de Montréal

« Une décision a été prise par la direction à l’effet de maintenir sa cote de sécurité à “maximale”, refusant par conséquent sa demande de transfert », est-il écrit dans une demande de contrôle judiciaire déposée à la Cour fédérale à Ottawa et consultée par le quotidien montréalais.

L'homme de 39 est derrière les barreaux depuis 2014, après avoir été condamné à la prison à vie pour le meurtre de Jun Lin en 2012.

Il s'était filmé en train de démembrer le cadavre et avait diffusé la vidéo sur internet. Il avait également envoyé par la poste des parties du corps de sa victime à travers le pays, avant de s'enfuir en Europe. 

Il avait par la suite fui la France pour l'Allemagne, où il a été arrêté dans un café internet. Revenu au Canada, il avait notamment été reconnu coupable de meurtre prémédité et d'outrage à un cadavre. Il purge ainsi une peine de prison à vie sans possibilité de libération avant 2037. 

Depuis 8 ans, il reste dans une prison à sécurité maximale. Il a même convolé en justes noces avec un autre codétenu. Le tueur estime donc que le temps est venu pour lui de baisser sa cote de sécurité.

Comme la demande a été refusée, le dépeceur a soumis un grief.

« Une décision serait peut-être rendue d’ici mai 2022 », est-il écrit dans la demande de Magnotta consultée par le Journal de Montréal. 

La Cour fédérale devrait entendre éventuellement la cause.